Femmes et hommes au travail : quelles représentations ?

La question de l’égalité entre les femmes et les hommes n’a jamais été tant d’actualité depuis plusieurs mois. Cette question dépasse bien évidement le seul cadre de l’emploi, c’est un sujet sociétal sur les rapports entre les femmes et les hommes. Les représentations, les stéréotypes jouent un rôle déterminant car ces mécanismes sont à la base des phénomènes de discrimination qui nourrissent les inégalités.

Alors, dans le monde du travail, où en est-on aujourd’hui entre les femmes et les hommes ?  Quelles sont les attentes au sein de l’opinion publique ? Une étude Viavoice* nous apporte des éléments de réponse.

 

* Étude Viavoice pour France 2 et RTL, interviews réalisées en février 2018, auprès de 1010 personnes représentatives de la population française âgée de 18 ans et plus.

 

Hommes / Femmes quelles représentations dans la société et au travail ? Une analyse du Groupe JLO.

Seulement 35% des personnes interrogées estiment qu’il n’y a « aucun métier plus adapté aux hommes qu’aux femmes ».

 

Des métiers d’hommes et de femmes ?

Pour 60% des personnes interrogées, il existe toujours des métiers plus adaptés aux hommes et des métiers plus adaptés aux femmes, cette représentation « genrée » est plus répandue chez les hommes ayant répondu (63%) que chez les femmes (58%).

Si l’on creuse un peu cette question, il apparaît que ce sont les « métiers physiques » qui renforcent le plus cette opinion : 52% des répondants pensent que les hommes sont plus à même d’exercer un métier physique (59% des hommes le pensent et 46% des femmes).

Mais en règle générale, les personnes estiment que les hommes ou les femmes sont à même d’exercer de la même manière des métiers manuels (85%), des métiers scientifiques (91%), des métiers technologiques et du numérique (91%), des métiers de la santé (89%), des métiers de l’enseignement (90%), mais aussi de manager une équipe (88%) ou encore de diriger une entreprise (90%)…

Management, mixité de l’équipe…

Pour 78% des personnes interrogées, le fait d’être managé par un homme ou par une femme n’a pas d’importance. Mais 14% préférerait être managé par un homme et 6% par une femme. Ce qui peut apparaître plus surprenant c’est la part des femmes indiquant leur préférence à être managées par un homme (17 % des femmes contre 12 % des hommes).

Même constat pour la mixité dans les équipes : les personnes dans leur ensemble déclarent préférer travailler dans une équipe mixte (68%). Mais une différence notable apparaît si l’on regarde le détail des réponses entre les hommes et les femmes : 25 % des femmes contre 15 % des hommes déclarent avoir une préférence à travailler dans une équipe à majorité d’hommes.

Quelles solutions pour combattre les inégalités femmes/hommes ?

Les trois quarts des personnes interrogées sont d’accord sur un point crucial : les femmes aujourd’hui sont davantage pénalisées dans leurs carrières que les  hommes (75 % des personnes sont en accord avec ce constat, 88 % des femmes et 60 % des hommes interrogés).

Au-delà de ce constat, quelques solutions ont été soumises aux personnes interrogées pour lutter contre les inégalités, et toutes les solutions proposées sont jugées efficaces.

Des mesures par exemple, afin de mieux concilier vie professionnelle et vie personnelle pour l’ensemble des salarié.e.s (et ne pénalisant pas davantage les mères) :

  • 74 % des répondants pensent ainsi que des horaires de travail plus flexibles ou plus adaptés aux salariés-parents (pas de réunion tard le soir, télétravail…) seraient efficaces pour favoriser l’égalité entre hommes et femmes au travail.
  • 58 % de la population pense que la mise en place d’un congé paternité obligatoire serait une mesure efficace.

Mais les solutions pour lutter très concrètement sur les inégalités salariales sont également approuvées :

  • 80% estiment efficace d’« imposer aux entreprises de prouver aux autorités qu’elles appliquent concrètement l’égalité salariale » (ce qui est appliqué en Islande depuis janvier)
  • 67% jugent également efficace la mesure prise en Allemagne qui permet à toutes les salariées d’obtenir de leurs directions les salaires de six collègues hommes de même niveau, serait selon 67 % des Français une mesure efficace.

Et demain ?

La perception de la situation diffère selon que l’on est un homme ou une femme, au final, 82% des personnes répondant estiment que favoriser les carrières des femmes dans l’entreprise sera bénéfique pour tous, hommes et femmes.

De plus, seulement 17 % des personnes interrogées pensent qu’il y aura demain de plus en plus de tensions entre femmes et hommes au travail, alors que  20 % pensent que les tensions seront de moins en moins fortes. Pour la majorité (55 %), il n’y aura pas plus, pas moins de tensions entre les sexes à l’avenir…

Favoriser l’égalité professionnelle en entreprise

Pour accompagner les entreprises sur la thématique de l’égalité professionnelle, le Groupe JLO propose la réalisation d’un état des lieux quantitatif et qualitatif.

Ce diagnostic a pour finalité la définition d’un plan d’actions, assortis d’indicateurs de suivi, en terme de rémunération, mais pas seulement : embauche, formation, promotion, qualification, classification, conditions de travail, ou encore conciliation des temps de vie privée et vie professionnelle…

En savoir plus sur le diagnostic égalité professionnelle

 

 

 

 

Publié le 7 mars 2018 dans Actualité du groupe

Contact Linkedin Twitter