La « to-do list » RH 2018 : tendances et enjeux

À l’heure des bonnes résolutions, le Groupe JLO vous propose d’y voir plus clair dans les thématiques RH qui devraient marquer 2018. Entre débats de société, préoccupations des salariés, attentes des employeurs, nouvelles technologies, digitalisation ou encore évolution du cadre légal du travail, quelles seront les grandes tendances RH et vos priorités de cette nouvelle année ?

 

Prévenir les harcèlements

La problématique du harcèlement sexuel a marqué les débats de société fin 2017 et va rester prédominante. Dans les relations de travail, le cadre légal actuel s’avère complet pour traiter la question, mais la prise en charge de ces situations est loin d’être suffisante comme le soulignait Jean-Luc ODEYER (lire notre article à ce sujet). D’ailleurs, cette année, le Défenseur des Droits va lancer une campagne contre le harcèlement sexuel notamment pour rappeler les droits et les recours dont disposent les victimes. Contre le harcèlement (sexuel ou moral) au travail, il nous parait nécessaire d’agir simultanément en préventif (sensibilisation, formation) et  en curatif par la prise en charge des femmes ou des hommes victimes (ligne d’écoute, accompagnement psychologique).

Agir pour l’égalité professionnelle Femmes-Hommes

Les préoccupations en matière d’égalité professionnelle Femmes-Hommes ont été fortes en 2017 (et cela avant même le débat social sur le harcèlement). Si la question des écarts de salaire en matière de rémunération est souvent mise en avant, ce sont tous les champs qui sont concernés : recrutement, formation, promotion, qualification, conditions de travail, ou encore articulation entre vie privée et vie professionnelle… Pour structurer leur politique et avancer concrètement sur l’ensemble de ces points, les organisations devraient s’engager dans des démarches de fond structurantes comme celle de la certification au Label égalité professionnelle (AFNOR). Le Groupe JLO, détenteur du Label égalité professionnelle et du Label Diversité, accompagne d’ailleurs les employeurs dans cette démarche.  

Former au recrutement sans discriminer 

Si vous ne l’avez pas déjà fait en 2017… c’est le moment de se mettre en conformité avec l’obligation de former à la non-discrimination les personnes en charge du recrutement … Et si vous avez formé vos RH… Avez-vous pensé à vos managers ? En effet,  les managers ont un rôle actif à jouer dans les processus de recrutement (entretien, sélection, …), et au-delà ils sont concernés au quotidien par le management de leur équipe selon les principes de non-discrimination et de diversité. (Découvrir notre formation « recruter sans discriminer »).

Accompagner les managers dans la prise en compte du fait religieux

Le fait religieux en entreprise est une question complexe déjà parce que la question de la neutralité ne s’applique pas de soi dans le secteur privé – contrairement au secteur public –  et également parce que la jurisprudence s’est enrichie cette année (arrêt de la CJUE du 14/03/17, décision de la Chambre sociale du 22/11/17). Aujourd’hui, un règlement intérieur peut contenir des dispositions inscrivant le principe de neutralité et restreindre ainsi la manifestation des convictions religieuses si les mesures sont justifiées et proportionnées au but recherché. Pour la ligne managériale, répondre à une demande en lien avec le fait religieux peut être complexe lorsque les managers tout comme les collaborateurs ne connaissent pas le cadre juridique.

Évaluer l’expérience collaborateurs

La performance économique de l’entreprise repose en partie sur l’analyse et l’exploitation de l’expérience client par l’expertise commerciale et marketing. Cette même préoccupation peut se transposer en interne. L’expérience collaborateur est menée par les RH dans une démarche de marketing interne. Elle peut consister à l’évaluation des perceptions, l’exploration des attentes des collaborateurs (par exemple par une enquête satisfaction, un baromètre QVT). Ainsi, la performance de l’entreprise repose à la fois sur une meilleure compréhension de l’expérience client et de l’expérience salarié. Pour l’entreprise, la réflexion sur la qualité de vie au travail collective et individuelle, favorisera le sentiment d’appartenance, la fidélisation, l’implication et de façon générale la performance économique et sociale.

Concilier les temps de vie,  télétravail et déconnexion

L’équilibre des temps de vie est une préoccupation croissante chez les salarié.e.s : pour 93 % c’est un sujet important voire très important (Baromètre OPE de la Conciliation entre vie professionnelle, vie personnelle et vie familiale, 2017). Pour les employeurs, l’enjeu est tout autant important car une meilleure conciliation des temps de vie améliore la performance sociale.

Le télétravail, qui est l’un des moyens pour mieux concilier les temps de vie, est aujourd’hui de plus en plus expérimenté et appliqué, notamment dans le cadre d’accord d’entreprise. Le télétravail ne s’improvise pas : sensibilisation aux bonnes pratiques, modalités pour garantir le maintien du contact, ou encore l’usage des nouvelles technologies… De même, le droit à la déconnexion, au-delà du choix de sa mise en œuvre concrète requiert une sensibilisation des collaborateurs. (Lire notre article au sujet de notre Matinale Déconnexion et télétravail)

Prévenir et réguler l’absentéisme

Pour répondre à l’enjeu de la maitrise de l’absentéisme, il est nécessaire de mettre en œuvre une démarche de prévention qui articule les questions de précocité des prises en charge, de conservation du lien avec le collaborateur, de préparation à la reprise d’activité. L’objectif est de réduire la durée des absences, leur fréquence, la répétabilité, et de prévenir la désinsertion professionnelle. Pour cela, il est possible d’agir en réalisant un audit global, une analyse multifactorielle, afin définir un plan d’actions précisant les processus RH essentiels et les procédures d’accompagnement individuel, les besoins liés à la « santé au travail » et enfin les modes de déploiement et de communication. Le Groupe JLO en partenariat avec le cabinet d’avocats CWA organise une matinale le 08/02/18 à Paris « Prévention et pilotage de l’absentéisme : garder le lien pendant l’arrêt et préparer la reprise d’activité ».

Autant d’occasions…  d’avancer sur son projet QVT en 2018

Un point commun à l’ensemble de ces thématiques : le travail… lieu d’égalité des chances, lieu de réalisation et d’épanouissement personnel…

Le travail revient aujourd’hui au cœur des préoccupations de la fonction RH. Jean-Luc ODEYER y voit une vraie évolution de la fonction, dans laquelle l’Homme (hommes et femmes) au travail devient un sujet d’analyse, de réflexion, de questionnement et de plans d’actions :

« Le directeur Qualité de Vie au Travail est le DRH d’aujourd’hui et de demain. »

Contacter un expert du Groupe JLO

 

Contact Linkedin Twitter