La pause déjeuner chez les salariés européens

75% des salariés européens s’accordent une pause pour déjeuner selon le baromètre 2018 d’Edenred. Si le temps de pause varie entre les pays, la plupart y consacre au moins 30 min et jusqu’à 45 min en France (d’après le Baromètre 2016). Mais, où et que mangent les salariés européens ? Quelles sont leurs attentes ? Analyse du 7ème Baromètre Food*.

Enquête FOOD (Fighting Obesity trought Offer and Demand) réalisée en 2018 auprès de plus de 25 000 salariés et 1 400 restaurateurs dans 8 pays européens par Edenred

Le travail, premier lieu de pause déjeuner

Si la moitié des salariés européens déclarent manger dans les locaux mis à disposition par leur entreprise, il existe quelques disparités entre les pays. Les Belges sont 94% à manger sur le lieu de travail dont plus de 30% déclarent manger à leur bureau. A contrario, 27% des Français (et presque 40% des Italiens) aiment à prendre leur déjeuner régulièrement au restaurant. Les critères de sélection sont toujours la proximité, et le prix, bien que les salariés évoquent également les plats sains, frais et faits maison.

Des habitudes qui changent

Cette année le baromètre met en évidence l’envie des salariés européens d’avoir une alimentation équilibrée puisqu’ils sont 43% à faire attention à manger plus sainement (28% seulement en 2013). Le temps, la proximité et le prix font partie des impératifs des salariés, d’où le succès des food-trucks ces dernières années même si maintenant la tendance est au « Healthy » puisque les collaborateurs choisissent également un restaurant en fonction de l’équilibre alimentaire.

De plus, presque un salarié sur deux apporte dorénavant un repas préparé à la maison. La consommation de sandwichs reste stable (13%) tandis que les fast-food connaissent une baisse de consommation depuis 2015.

Les nouvelles attentes des salariés

En 2016, 56% des salariés français percevaient le déjeuner comme un moment de détente. Les collaborateurs sont de plus en plus nombreux à penser que leur employeur devrait s’investir dans leur bien-être et leur alimentation. Ils sont en attente d’initiatives comme :

  • La mise à disposition de corbeilles de fruits (72%)
  • L’accès à une salle de sport (72%)
  • La mise à disposition d’une salle de repos (33%)
  • Des conseils nutritionnels par un diététicien (20%)

40% des actifs français souhaitent mieux profiter de leur temps de travail en s’accordant de vraies pauses pour décompresser selon une enquête de Régions job et 36% aimeraient pratiquer une activité sur leur temps de pause (sports, musique etc…).

Le Groupe JLO, développeur de QVT

L’épanouissement des collaborateurs fait partie intégrante de la Qualité de Vie au Travail et du cœur de métier du Groupe JLO. Nous vous accompagnons sur votre réflexion en termes de démarche QVT et proposons des solutions pour interroger régulièrement la satisfaction et l’engagement de vos collaborateurs grâce à notre baromètre QVT digital SpeakUP with JLO.

En savoir plus sur le baromètre QVT

 

Dans un souci d’accessibilité et de clarté, l’écriture inclusive n’est pas utilisée dans cet article. Les termes employés au masculin se réfèrent aussi bien au genre féminin que masculin.

Publié le 19 octobre 2018 dans Actualité du groupe

Contact Linkedin Twitter