Le télétravail de plus en plus plébiscité en France

Entre 15 et 25% des Français pratiqueraient le télétravail de façon régulière ou ponctuelle. Un pourcentage en dessous des 66% de salariés qui le pratiqueraient aujourd’hui à l’échelle mondiale selon une étude de Morar Consulting*. Comment expliquer un tel retard en France malgré l’ANI (Accord National Interprofessionnel) de 2012 et l’assouplissement des ordonnances Macron ?

Le télétravail de plus en plus plébiscité en France - Groupe JLO - QVT

*Etude réalisée par le cabinet londonien en 2017 sur 25 000 personnes issues de 12 pays.

La situation en France

Selon une étude de Malakoff Médéric, seuls 6% des salariés pratiquent le télétravail de manière contractuelle, pourtant 49% des salariés souhaiteraient que leur employeur adopte ce mode de travail**. Et ce à tout âge ou à tout type de poste, bien que les jeunes (55%), les cadres (69%) et ceux qui résident dans un milieu rural (56%) soient les plus demandeurs.

Les femmes que l’on pourrait imaginer plus demandeuses pour des raisons familiales sont intéressées, mais l’écart avec les hommes n’est que de 7 points.

Enfin dans le secteur privé comme dans le secteur public, les collaborateurs sont autant en attente. Certains secteurs comme les banques et assurances ont plus de facilité à mettre en place le télétravail que le secteur du transport par exemple, et enregistre par conséquence, une demande plus forte.

Que pensent les Français du télétravail ? Lire notre article

**Enquête OpinionWay pour Horoquarz.

Télétravail et QVT

Pour 86% des collaborateurs le télétravail augmente leur productivité, et pour 84%, il augmente également la qualité de leur travail***. De plus, 90% des télétravailleurs estiment que cette pratique permet d’accroitre leur autonomie (enquête Malakoff Médéric).

De même 82% des dirigeants notent que le travail à distance augmente l’engagement et la motivation des salariés.

*** D’après le baromètre 2018 du télétravail réalisé par Obergo.

Des entreprises toujours réticentes

Si l’on en juge par le nombre d’accords sur le télétravail mis en place, les entreprises sont encore prudentes. On en dénombre en effet seulement 124 sur Légifrance même lorsque le thème est inclus dans un accord plus global de Qualité de Vie au Travail (QVT). Si les entreprises sont encore réticentes à cette pratique, c’est que 47% des dirigeants y voient un risque de perte de lien social et d’esprit d’équipe. Une crainte partagée par 65% des collaborateurs également.

Parmi les autres explications possibles, les études relèvent :

  • La perte de « contrôle » du travail des collaborateurs
  • L’incompatibilité d’exercer le télétravail avec le métier ou le secteur d’activité

Bien que de nombreux outils technologiques permettent de manager le collaborateur à distance, la pratique du télétravail a encore beaucoup de chemin à faire en France pour véritablement rentrer dans les mentalités.

Le Groupe JLO et le télétravail

En tant que développeur de QVT, le Groupe JLO a déployé depuis plusieurs années un dispositif de télétravail. Par ailleurs, le Groupe JLO applique le droit à la déconnexion depuis 2014, en fermant les  serveurs de messagerie de 20h à 7h du matin.

La mise en place du télétravail, se fait dans le cadre d’un projet QVT. Nos experts vous proposent un diagnostic de vos politiques RH et de vous accompagner dans la définition, la signature et la mise en application de votre politique QVT.

Je souhaite être accompagné dans ma démarche QVT

 

Dans un souci d’accessibilité et de clarté, l’écriture inclusive n’est pas utilisée dans cet article. Les termes employés au masculin se réfèrent aussi bien au genre féminin que masculin.

Publié le 4 décembre 2018 dans Actualité du groupe Qualité de vie au travail

Contact Linkedin Twitter