Les Français au bureau : espaces de travail et bien-être

Si le bureau fermé reste la norme pour une majorité d’actifs français, le développement des espaces en open-space puis du flex-office, ainsi que la démocratisation du télétravail ont bousculé les habitudes. Que pensent les Français de leur vie au bureau et de leur bien-être ? Leur espace de travail est-il satisfaisant et correspond-t-il à leurs attentes ? Réponse avec le baromètre Actinéo 2019*

Les Français au bureau : espaces de travail et bien-être

*Enquête Actinéo, réalisée du 4 au 15 février 2019 auprès de 1 218 actifs français travaillant dans un bureau. 

Le cadre de travail des Français 

47% des salariés travaillant dans un bureau appartiennent à des entreprises de moins de 50 employés, un avantage réservé aux CDI (86% des profils). Parmi eux les 35-46 ans, ainsi que les femmes sont les plus représentés, les moins de 25 ans et les plus de 55 ans étant les moins nombreux à travailler dans un bureau. A elle seule, l’administration publique représente plus d’un quart des actifs travaillant dans un bureau, suivi par le secteur des services. 

Le bureau fermé reste le lieu de travail principal pour 66% des collaborateurs, parmi eux, la moitié possède un bureau individuel et l’autre moitié le partage avec au moins deux autres personnes. Les 34% restants travaillent dans un open space. 

Aujourd’hui le télétravail concerne presqu’un tiers des actifs, et parmi eux 39% utilisent un « tiers-lieu », tels qu’un espace de co-working ou un fablab (laboratoire d’innovation partagé pour la conception de prototypes) pour travailler à distance. 

Les Français satisfaits de leur espace de travail ? 

En apparence, 87% des Français se déclarent satisfaits concernant la Qualité de Vie au Travail dans leur environnement, mais seul un quart sont très satisfaits. De manière générale les plus satisfaits sont : 

  • Les cadres dirigeants (52%) 
  • Les salariés issus de TPE (35%) 
  • Les actifs travaillant dans un bureau individuel et fermé (30%) 

Parmi les éléments de satisfaction, les collaborateurs citent entre autres : 

  • Les relations avec les collègues (85% de satisfaits) 
  • L’ambiance, la sécurité et la localisation du lieu de travail (+ de 80% de satisfaits) 
  • L’autonomie (72% de satisfaits) 
  • La possibilité de s’isoler pour travailler seul (65% de satisfaits) 

Un constat partagé par près de 6 cadres sur 10, qui considèrent que leur entreprise se préoccupe de leur bien-être (57%)*, un chiffre qui monte à 78% dans les entreprises de moins de 20 salariés, mais qui ne touche que 44% des cadres de la fonction publique. 

Pourtant plus d’un tiers des actifs estiment que leur employeur ne se préoccupe pas de leur bien-être au travail. 46% des Français se sentent stressés, et 42% trouvent que leur travail manque de sens. Résultat, un tiers s’arrêtent pour décompresser, alors qu’ils ne sont pas malades ! Un chiffre plus élevé parmi les entreprises de plus de 250 salariés et chez les millennials. 

Parmi les facteurs d’insatisfaction, le temps de trajet domicile/travail, la surconnexion et un poste de travail non adapté sont les plus cités. 

*Baromètre Lavazza / Ifop Mars 2019 

Aménager l’espace de travail : une solution au bien-être ? 

L’espace de travail est fortement lié à la santé physique et psychique des collaborateurs, lorsque l’on interroge les salariés, ils estiment qu’il a un impact important sur : 

  • La santé (50%) 
  • Le bien-être (48%) 
  • La motivation (43%) 
  • Les relations entre collègues (39%) 

Le choix d’organiser plus librement son temps de travail est également perçu comme un facteur de bien-être et d’efficacité pour 32% des actifs. 

Les attentes des collaborateurs 

Le télétravail est souvent cité comme la seule mesure mise en place en faveur du bien-être (55%). D’avantage plébiscité par les cadres franciliens et du privé, le télétravail contribuerait pour beaucoup selon eux dans leur épanouissement.  

Pourtant, au-delà du télétravail, peu de cadres déclarent disposer d’équipements ou d’espaces dédiés au bien-être telles que des salles de repos, de sport, de jeux etc… Les attentions quotidiennes comme la mise à disposition de café ou de fruits font également partie des attentes des cadres. 

80% des cadres estiment qu’avoir un Chief Happiness Officer serait une bonne chose et que cela impacte positivement la productivité des collaborateurs. Près de 70% pensent que cette fonction devrait être généralisée dans toutes les entreprises. Les cadres ayant déjà un CHO, et les moins de 35 ans, sont les plus convaincus de leur impact. 

Le bureau idéal 

66% des Français estiment que leur lieu de travail n’est pas adapté à leurs besoins. Lorsque l’on demande aux collaborateurs où préféreraient-ils travailler, ils citent : 

  • Un bureau fermé individuel avec leur propre poste de travail (59%) 
  • Un poste de travail dédié dans un bureau collectif de petite taille (38%) 
  • Un poste de travail dédié dans un open space, mais avec des salles de réunion disponibles (31%) 

Seuls 14%, choisiraient le flex-office, mais 40% sont ouverts à l’idée. En moyenne, un quart d’actifs souhaiteraient quant à eux, adopter une solution « tout télétravail ». Un chiffre plus élevé parmi les dirigeants (33%) ou les salariés dont le temps de trajet dépasse 2h aller/retour (40%). 

Le Groupe JLO, développeur de QVT 

Parce que la Qualité de Vie au Travail passe par l’ambiance, tant humaine que sonore, et que les enjeux de bien-être sont étroitement liés à la performance individuelle et collective, le Groupe JLO se positionne comme votre partenaire expert de l’aménagement des espaces de travail. 

Nos ergonomes vous accompagnent dans un diagnostic de situation, afin de vous proposer un aménagement des espaces de travail en adéquation avec vos contraintes spatiales, organisationnelles, techniques et humaines, et vos objectifs de performance. 

Je souhaite être accompagner dans mes projets architecturaux 

Dans un souci d’accessibilité et de clarté, l’écriture inclusive n’est pas utilisée dans cet article. Les termes employés au masculin se réfèrent aussi bien au genre féminin que masculin.

Contact Linkedin Twitter