Les seniors et l’emploi

Dans un contexte de vieillissement démographique dû à l’allongement de la durée de vie, et d’arrivée à la retraite prochaine des baby-boomers, les réformes des retraites se succèdent et tentent de trouver des solutions au nombre toujours plus important de retraités. Le taux d’emploi des 55-64 ans a largement progressé en France, passant de 51% en 2017 contre seulement 30% en 2000, et cela d’après le dernier rapport de France Stratégie*.

Quelle est la situation des seniors en France ? Quelles difficultés rencontrent-ils dans l’emploi ?

Dans ce rapport, le terme « senior » désigne les salariés en fin de carrière et/ou à la retraite.

Les seniors et l’emploi - Groupe JLO conseil en Qualité de Vie au Travail, Handicap, Diversité, Santé au Travail (RPS / TMS), Maintien en emploi.

*Rapport France Stratégie « Les seniors, l’emploi et la retraite » – oct. 2018

L’emploi des seniors en France

Si le taux d’emploi des 55-64 ans a augmenté ces quinze dernières années, celui des 60-64 ans est en revanche bien inférieur à la moyenne européenne (29,4% en 2017 en France versus 42,5% en Europe). La France présente un retard notable comparé à certains pays comme l’Allemagne, les Pays-Bas, le Danemark, la Suède ou la Norvège. Cependant, le contexte économique plus favorable dans ces pays avec un taux d’emploi global plus élevé, tire vers le haut l’emploi des seniors. Par ailleurs, certains pays, n’offrent pas une indemnisation suffisante aux retraités et incitent par conséquent ceux-ci à rester en emploi plus longtemps.

Le CDI reste la norme en matière de contrat de travail pour les seniors en France. Ils sont 92,3% à être en Contrat à Durée Indéterminée, contre seulement 44% des 15-24 ans par exemple. Cependant le travail à temps partiel est plus répandu chez les seniors, quel que soit le sexe. En 2017, ce sont 22,9% des 55-64 ans qui sont à temps partiel, contre 18,7% en moyenne nationale. Un taux en augmentation depuis 10 ans qui s’explique par le nombre de seniors cumulant emploi et pré-retraite (63,2%).

De 2015 à 2017, la situation des Français à 60 ans se répartit de la façon suivante :

  • 42% sont en emploi,
  • 29% sont à la retraite,
  • 22% sont inactifs (12% après 50 ans et 10% avant 50 ans),
  • 7% sont au chômage.

Des freins à l’emploi

Plus de 75% des managers interrogés considèrent que l’âge est un critère qui peut jouer en défaveur d’un candidat. Un constat qui est corroboré par d’autres études. Le niveau de salaire plus élevé, le manque de maîtrise des outils numériques etc… sont les arguments évoqués par les recruteurs.

En parallèle, d’après le rapport, les seniors se forment moins que les plus jeunes : 39,6% des 55-59 ans et 34,4% des 60-64 ans, alors que le taux est supérieur à 50% pour les 25-49 ans.

Lire notre article « L’âge : quels impacts sur la relation au travail ? ».

En France comme ailleurs en Europe, le taux d’emploi varie selon le niveau de diplôme. En 2017, ce sont 70,3% des 55-64 ans dotés d’un diplôme supérieur au Bac+2 qui sont en emploi, contre seulement 39,8% des 55-64 ans non diplômés ou avec un certificat d’études primaires.

Les raisons du départ à la retraite

Ce sont 28% des départs à la retraite qui sont liés à de mauvaises conditions de travail, et 30% qui sont liés à des problèmes de santé rendant le travail difficile. Ce motif est plus fréquent chez les non-cadres (42%), que chez les cadres (24%).

En 2016, l’âge moyen de départ à la retraite est de 61 ans et 10 mois. Il était de 60 ans et 10 mois en 2003. Parmi les motivations du départ à la retraite, les seniors citent :

  • Le souhait de profiter de leur retraite – 73%
  • Vouloir partir à l’âge légal de la retraite – 69%
  • Vouloir bénéficier du taux plein – 67%

Le Groupe JLO, spécialiste du maintien en emploi

Les perspectives de retour à l’emploi diminuent fortement l’âge avançant, d’après Pôle Emploi. En 2016, le taux de reprise en emploi mensuel des 50 ans et plus, n’est que de 1,6%, contre 6,2% pour les moins de 25 ans. Un constat similaire dans la plupart des pays européens, qui se traduit par l’augmentation des chômeurs de longue durée au-delà de 55 ans et par une inactivité subie plus importante.

Spécialistes du maintien en emploi et de la prévention de la désinsertion professionnelle, les équipes de psychologues et d’ergonomes du Groupe JLO, accompagnent les entreprises et leurs collaborateurs dans la recherche de solutions individuelles adaptées. Dans un contexte d’arrêt maladie longue durée, suite à un accident du travail ou une situation de handicap ou tout simplement en raison de l’avancement de l’âge, nos équipes peuvent proposer des accompagnements personnalisés : bilan de situation, bilan de compétence, bilan neuropsychologique etc…

En savoir plus

Dans un souci d’accessibilité et de clarté, l’écriture inclusive n’est pas utilisée dans cet article. Les termes employés au masculin se réfèrent aussi bien au genre féminin que masculin.
Contact Linkedin Twitter