Lutter contre les stéréotypes sexistes en entreprise

En 2016, la campagne « Sexisme, pas notre genre » était lancée par les pouvoir publics pour lutter contre les stéréotypes et les inégalités. Ce plan d’actions et de mobilisation contre le sexisme a mobilisé plusieurs centaines de structures associatives, publiques et privées de septembre 2016 à mars 2017. Il en est né un collectif « Ensemble contre le sexisme », regroupant 22 structures. Le collectif qui s’est réuni à plusieurs reprises ces derniers mois, a organisé fin janvier une journée nationale contre le sexisme pendant laquelle ont été proposées 22 mesures pour lutter contre le sexisme.

 

Lutter contre toutes les formes de sexisme…  

L’objectif du collectif « Ensemble contre le sexisme » est de lutter contre tous les agissements, discriminations et les violences sexistes, dans la vie privée et dans la vie professionnelle : éducation, culture, sport, égalité professionnelle, communication, violences faites aux femmes, etc…

Fin 2017, le collectif a précisé dans le cadre d’une charte, son engagement autour de valeurs communes et ses objectifs : diffuser de bonnes pratiques, promouvoir l’information et les actions de lutte contre le sexisme, travailler ensemble sur des projets concrets.

Le collectif vient de publier « L’appel des 22 », 22 propositions pour lutter à tous les niveaux contre l’ensemble des formes de sexisme dans tous les domaines : éducation, travail, communication….

Des propositions pour lutter contre le sexisme au travail

Dans le domaine de l’emploi, de nombreuses propositions sont avancées, par exemple :

  • « Inviter les entreprises et les fonctions publiques à afficher une tolérance zéro contre le sexisme, à établir un programme d’action qui définisse les actes prohibés et les sanctions encourues (…) »,
  • « Rendre obligatoire dans les entreprises et les fonctions publiques, à partir d’un seuil à déterminer, la mise en place d’une cellule d’écoute et d’un.e référent.e chargé.e d’accompagner les victimes de violences sexistes et sexuelles (…) »
  • « Encourager l’intégration, dans le dialogue social de l’entreprise, d’actions de prévention et de traitement du sexisme et éliminer les biais de sexe dans les systèmes de classification et les procédures RH »…

Des outils proposés aux entreprises

Précédemment, le collectif avait également mis en place un processus de reconnaissance des entreprises qui agissent contre le sexisme, les « Entreprises engagées ».  Ce dispositif, toujours d’actualité, repose sur un kit mis à disposition par le Conseil Supérieur de l’Égalité Professionnelle entre les femmes et les hommes (CSEP).

Au-delà de la déclaration d’intention, le kit outille les employeurs : cadre légal, fiches-repères, et propose dix bonnes pratiques telles que :

  • Construire un programme d’action contre le sexisme
  • Définir clairement les actes prohibés
  • Mettre en place une politique de prévention du sexisme
  • Intégrer la lutte contre le sexisme dans le dialogue social
  • Sensibiliser à la question du sexisme

 L’égalité, la mixité professionnelle et la lutte contre le sexisme au sein du Groupe JLO

Depuis sa création, le Groupe JLO s’est engagé à valoriser l’égalité professionnelle en tant qu’enjeu capital permettant de bénéficier d’une mixité de profils, facteur d’équilibre social et d’efficacité économique.

Le Groupe JLO est doublement labellisé Diversité-Egalité Professionnelle par l’AFNOR, il est également signataire du manifeste « Sexisme, pas notre genre ».

Parmi les actions menées : le respect du principe d’égalité de traitement dans l’ensemble de ses process RH et la sensibilisation de toutes les équipes à cette démarche.

Dans le cadre de ses activités de conseil et de formation, le Groupe JLO accompagne les employeurs dans la lutte contre le sexisme, la prévention du harcèlement et la mise en œuvre d’une politique d’égalité professionnelle F/H.

Contacter un.e expert.e du Groupe JLO

Publié le 2 février 2018 dans Actualité du groupe

Contact Linkedin Twitter