Retour sur les webinaires : Comment pérenniser votre démarche de prévention des risques psychosociaux ?

Regard croisé de Sophie Flament, responsable Santé au Travail du Groupe JLO, et Alan Quintin, consultant chez 1-One, sur la démarche d’accompagnement du diagnostic de prévention des risques psychosociaux à l’intégration des RPS dans le DUERP.

L’intervention du binôme s’est articulée autour de trois temps :

  • Approche méthodologique d’un diagnostic de prévention des RPS à la formalisation d’un plan d’actions, Groupe JLO,
  • Intégration des données du diagnostic dans le logiciel 1-ONE, production du DUERP,
  • Echange avec les participants, questions/réponses.,

Les RPS représentent des risques de dégradation de la santé physique et mentale des collaborateurs.

Quelles sont les conséquences des risques psychosociaux dans les entreprises ?

Les conséquences des risques psychosociaux pèsent sur la santé physique et mentale des salariés mais également sur l’organisation de l’entreprise et l’on observe fréquemment :

  • une augmentation de l’absentéisme ;
  • la réduction de la productivité ;
  • des accidents de travail et des incidents ;
  • une dégradation des relations de travail ;

Les attentes des participants

La problématique principale soulevée par  les participants concernait les différentes méthodes d’intégration des RPS, les outils utilisés pour les mesurer et les restituer.

Nos experts ont ainsi pu répondre aux questions les plus fréquemment posées :

  • Est-il nécessaire d’utiliser un questionnaire ou peut-on réaliser uniquement des entretiens ?
  • Combien de temps prévoir pour réaliser un diagnostic RPS ?

L’intégration des RPS dans le document unique

Lorsque l’inventaire des RPS et des risques physiques a été réalisé, le document unique doit être réalisé de manière à créer un découpage pertinent des risques encourus par chacun des salariés.

Pour réaliser cette cartographie, il convient de prioriser les risques par facteurs (gravité, fréquence, conséquences etc…) et de les associer à des unités de travail représentatives (corps de métiers, zone géographique, poste de travail etc…).

Actuellement, il n’existe pas méthode obligatoire ou prédéfinie de détermination des RPS, ni de rédaction du document unique c’est pourquoi le Groupe JLO vous propose de vous accompagner.

La démarche diagnostic RPS

Les équipes du Groupe JLO ont une approche conseil et travaillent en étroite collaboration avec la Direction et les IRP afin de former les acteurs de l’entreprise sur le sujet de la santé au travail et de les impliquer sur le long terme dans une démarche d’amélioration continue. L’approche se fait dans le respect d’une démarche déontologique, respectueuse de la confidentialité et de la neutralité, selon un mode participatif, pluridisciplinaire et opérationnel.

Elle s’articule en 3 étapes :

  • Construction de la démarche : réunion de cadrage pour sensibiliser aux RPS et préparer la démarche méthodologique,
  • Diagnostic : étude quantitative (questionnaire) et/ou étude qualitative (entretiens individuels, collectifs, observations des situations de travail),
  • Co-construction du plan d’actions : accompagnement à la formalisation du plan d’actions et à l’intégration des RPS dans le DUERP.

Une spécificité : la valeur ajoutée de la démarche ergonomique dans les diagnostics RPS

La démarche ergonomique assure une compréhension du travail réel et permet de prendre en compte l’ensemble des facteurs internes (compétences, gestion des actions, âge, ancienneté, genre et historique de l’individu, etc…) et des facteurs externes à l’individu (organisation, rythme et environnement du travail ; nature du métier et activités, collectif de travail, type de management, ambiance de travail) pour comprendre la réalité du travail).

L’étude quantitative et qualitative

L’étude quantitative est réalisée avec le questionnaire COPSOQ qui permet d’identifier les 6 facteurs de risques psychosociaux issus du rapport de Michel Gollac et qui reprend les principaux items des questionnaires : Karasek – Siegrist  WOCCQ – HAD – EVA (stress professionnel). Des questions spécifiques peuvent être ajoutées.

La partie qualitative s’articule autour d’entretiens collectifs, individuels et d’observation de poste. Elle permet:

  • De recueillir les ressentis et perceptions des individus sur leurs activités de travail par une méthodologie semi-directive,
  • D’analyser le travail réel, les conditions concrètes de l’activité, les contraintes et l’organisation,
  • D’identifier les déterminants de l’activité facteurs de RPS et les ressources de l’organisation.

Pérenniser la démarche RPS avec le logiciel 1-One

Ce logiciel de Santé, Sécurité au travail est une suite logicielle qui permet :

  • la prévention des RPS et risques physiques et la production du DUERP
  • le suivi des expositions individuelles, formations et habilitations
  • l’identification, la déclaration et l’analyse des Arrêts de Travail et Maladie Professionnelles
  • le suivi des visites médicales

Des modalités de cotation en adéquation avec les besoins :

  • logique de priorité en prenant en compte les contraintes et les ressources des situations à risque,
  • de gravité/ fréquence/ maitrise du risque associé à une matrice de conversion entre l’évaluation « ad hoc » et la cotation au format DUERP.

Plus d’informations sur la réalisation d’un diagnostic RPS

Publié le 27 mars 2018 dans Actualité du groupe Santé au travail

Contact Linkedin Twitter