Calculer le coût de l’absentéisme

Absentéisme, accidents du travail et maladies professionnelles sont autant d’aléas qui affectent l’organisation du travail et qui engendrent des coûts. Avant de s’intéresser au retour sur investissement des démarches de prévention ou d’amélioration des conditions de travail, il est intéressant de connaître le coût que représentent la prise en charge des situations de travail dégradées et la prévention des risques pour la santé des collaborateurs.  

Relire notre article « Le coût de l’absentéisme au travail en 2018 » 

Réaliser un diagnostic absentéisme 

calculer le coût de l'absentéisme

L’Anact a publié un guide « Diagnostic Perfecosanté » qui permet d’estimer globalement et simplement les coûts engendrés par les perturbations et les régulations liées à ses situations. Il s’agit de calculer dans un premier temps le coût du maintien des salaires et des cotisations AT/MP, celui du remplacement éventuel (heures supplémentaires, intérim, CDD etc…), du coût de la formation des nouveaux arrivants, et dans un deuxième temps d’évaluer le surcoût par rapport à un collaborateur embauché en CDI. 

Calculer le coût des absences 

Les coûts associés à l’absentéisme correspondent au maintien du salaire partiel ou total (en fonction des accords ou conventions d’entreprise). Il est pertinent à ce stade, de ne pas intégrer les congés maternité et paternité, car ces absences sont indépendantes des conditions de travail. 

Lcoût de l’absentéisme se calcule alors en prenant en compte le complément de salaire versé aux salariés absents déduit des indemnités perçues par l’assurance maladie (si elles sont touchées directement par l’employé).  

Il est également intéressant de calculer le coût que représente l’absentéisme pour raison de santé, y compris les arrêts de travail et les maladies professionnelles. Pour le calculer, il suffit de multiplier le taux d’absentéisme par le nombre d’ETP (Equivalent Temps Plein) dans l’entreprise. 

Calculer le coût des accidents de travail 

Pour calculer les coûts liés à la sinistralité il faut d’abord prendre en compte : 

  • Le coût des cotisations en se basant sur les années N-2, N-3 et N-4 (par exemple le taux 2019 est calculé sur la base des événements survenus en 2017, 2016 et 2015) 
  • Le coût réel des AT/MP survenus pendant l’année 

Le guide propose ainsi deux méthodes de calcul pour évaluer le coût de la sinistralité : 

  • Faire la somme des cotisations versées lors de l’année (multiplier le taux de cotisation par la masse salariale) pour donner le montant de ce qui est à payer au titre des AT/MP pendant une année. 
  • Additionner le coût réel des événements survenus pendant l’année écoulée en prenant en compte le barème des coûts moyens d’incapacités temporaires et permanentes de votre secteur. Cette méthode donne le coût des événements survenus au cours d’une année, mais pas le montant des cotisations à payer au titre des AT/MP. 

Calculer le coût des régulations 

Pour cette dernière partie il s’agit d’estimer le surcoût que provoque un remplacement par rapport au coût initial : 

  • CDD : faire la somme des salaires versés et ajouter la prime de précarité (+10%). Puis calculer l’indemnité compensatrice de congés payés sur la base de ces montants (10% de la somme). 
  • Intérim : calculer la différence de coûts au taux horaire et le multiplier par le nombre d’heures réalisées. 
  • Heures supplémentaires : Prendre 25 ou 50% du salaire brut chargé moyen et le multiplier par le nombre d’heures réalisées au taux correspondant. 

Il est également possible d’estimer les coûts liés à l’intégration et à la prise de poste effective des nouveaux salariés. 

Le diagnostic absentéisme du Groupe JLO 

Estimer les coûts de l’absentéisme est une première étape avant de réfléchir à la mise en place des actions correctives en faveur de l’amélioration des conditions de travail et de la santé des collaborateurs. Au-delà de l’impact financier, l’absentéisme a bien entendu des répercussions sur l’organisation du travail. Connaissez-vous votre taux d’absentéisme ? Avez-vous mis en place des indicateurs de suivi ? 

Les équipes du Groupe JLO vous accompagnent dans l’identification des causes d’absentéisme, ainsi que dans la mise en place d’actions correctives. 

Réaliser un diagnostic absentéisme 

Pour conclure, l’argument économique ne peut pas être le seul moteur de la mise en place d’une politique de santé au travail. La prise en compte et la prévention des situations de travail dégradées ainsi que l’amélioration des conditions de travail sont des investissements qui contribuent directement à la performance sociale et économique du collectif. 

Dans un souci d’accessibilité et de clarté, l’écriture inclusive n’est pas utilisée dans cet article. Les termes employés au masculin se réfèrent aussi bien au genre féminin que masculin.

Suivez-nous

Contactez-nous

Contact Linkedin Twitter