Le baromètre 2019 de Malakoff Médéric Humanis sur la QVT, que faut-il en retenir ?

Dans la onzième édition de son baromètre présenté le 17 septembre, le groupe Malakoff Médéric Humanis fait un point sur plusieurs éléments de la QVT. Cette étude est réalisée par l’IFOP sur une base de 4 552 salariés du secteur privé.

Les salariés ont une meilleure perception de la QVT

D’un point de vue générale, avec une note moyenne de 6,6/10, les salariés ont une meilleure perception de la Qualité de Vie au Travail. En comparaison, cette note était de 6,2 en 2016.

L’ambiance, les relations avec les collègues (52%), la reconnaissance au travail (45%), et la rémunération globale (42%) sont les 3 critères déterminant de la Qualité de Vie au Travail pour les salariés interrogés.

Par rapport à ces trois critères, deux sont mis en avant par le baromètre. On constate que 81% des salariés estiment qu’il y a une bonne ambiance là où ils travaillent. Mais, il y a parallèlement un réel manque d’autonomie : 25% pensent qu’ils n’ont pas la possibilité de prendre des décisions dans leur travail. Et ce sont plus de 40% qui ne se sentent pas reconnus par leur hiérarchie.

Les entreprises sont engagées dans la recherche de plus de bien-être pour leurs salariés, et 56% d’entre eux estiment que leur entreprise s’occupe vraiment de leur bien-être (une hausse de 5 points depuis 2010). Ce ressenti en progression, est en lien direct avec la fierté qu’ils ont de travailler dans leur entreprise (74%).

Un rythme qui s’accélère, un travail perçu comme plus fatiguant

46% des salariés estiment qu’au cours des 12 derniers mois leur rythme de travail s’est accéléré. Une grande majorité (92%) fait en sorte de s’adapter aux différents changements de leur entreprise ou de leur rythme de travail. Suite à cette évolution, les interrogés ont fait le constat de deux types de fatigue. Dans un premier temps, 53% estiment que leur travail est physiquement fatiguant, ce pourcentage est en hausse significative depuis 3 ans avec + 8%. Cette fatigue physique provient en grande partie de la répétition des gestes effectués (38%).

Dans un second temps, le baromètre rapporte une fatigue psychique assez prononcée de la part des salariés. En effet, 54% estiment être épuisés par leur travail. Un lien peut être fait avec une pression psychologique qui persiste : 70% trouvent leur travail nerveusement fatiguant.

Une conciliation vie pro / vie privée délicate

Plus d’un salarié sur trois éprouve des difficultés à concilier vie professionnelle et vie personnelle (36%). Pour essayer de trouver une solution efficace pour contrer cette difficulté, les interrogés préféreraient bénéficier d’horaires de travail plus souples (47%), d’une réduction du temps de travail (31%), et enfin de la possibilité du télétravail (25%). On constate un empiétement du travail sur la vie personnelle, avec une forte augmentation de 12 points en 6 ans, passant de 20% en 2013 à 32% en 2019.

Les salariés restent les premiers acteurs de leur santé et de leur QVT. Ils sont à la recherche de solutions : 49% pratiquent une activité sportive pour évacuer le stress et la pression du travail. Cependant, il reste certains axes d’amélioration de la QVT notamment le sommeil et la récupération : 53% pensent ne pas dormir suffisamment.

Notre offre de Conseil Qualité de Vie au Travail (QVT)

Depuis la loi Rebsamen de 2016 c’est une obligation, de négocier sur les sujets de la Qualité de Vie au Travail. Le Groupe JLO vous propose de vous accompagner dans le cadrage de votre stratégie et de votre démarche QVT en identifiant les enjeux et les champs à couvrir.  

  • Cadrage de votre projet QVT 
  • Accompagnement à la signature d’un accord de méthode ou d’un accord QVT
  • Mise en place d’un baromètre QVT
  • Mise en place d’espaces de discussion
  • Sensibilisation et Formation à la QVT
  • Semaine pour la Qualité de Vie au Travail

Suivez-nous

Contactez-nous

Contact Linkedin Twitter