Recrutement : digitalisation d’un métier centré sur l’humain

Evolutions de la législation, transformation digitale, gestion de nouveaux talents (génération Y et « milléniale ») … ces dernières années, la fonction de recruteur a subi de profonds bouleversements. Qu’en est-il de leur perception du métier ? C’est ce qu’a cherché à savoir la récente étude du cabinet FoxRH* en interrogeant des professionnels du recrutement en poste dans un cabinet ou en entreprise. Si l’on se réfère à celle-ci, l’humain prévaut avant toute chose dans ce métier stratégique, bien que les outils digitaux aient profondément transformé leur quotidien.

51% des sondé.e.s s’imaginent toujours dans l’univers du recrutement d’ici 5 ans.

Recruteur : un métier centré sur l’humain

75% des recruteurs interrogés dans le cadre de l’étude déclarent avoir choisi ce métier pour l’aspect humain. Un constat rassurant puisque les recruteurs sont souvent le premier contact des candidat.e.s avec l’entreprise. Les sondé.e.s soulignent également le caractère stratégique de leur poste puisqu’ils sont 52% à avoir choisi ce métier pour le challenge perpétuel et 44%pour sa dimension stratégique.

La tâche la plus importante dans le métier de recruteur ? Le brief avec le client ou manager (pour 37% des interrogé.e.s)

Un métier pas toujours valorisé en interne

Bien que sept recruteurs sur dix se disent satisfaits de leur métier, les réponses sont plutôt mitigées lorsqu’on évoque leur reconnaissance. Ainsi, 51% estiment que la Direction ne valorise pas leur poste. Un chiffre qui est porté à 57% auprès des professionnels du recrutement qui exercent en entreprise.

Pour deux tiers d’entre eux, la valorisation de leur métier se fait au travers des yeux de leurs clients.

93% des personnes interrogées pensent que le recrutement est une fonction stratégique au sein des entreprises.

Un métier stressant et en constante évolution

Plus de deux tiers des sondé.e.s se sentent stressé.e.s dans l’exercice de leur métier et notamment par les objectifs qui leurs sont fixés. Certains reconnaissent même une surcharge de travail (48%). Un sentiment plus important dans les entreprises que dans les cabinets de recrutement.
De plus, la majorité des recruteurs évoquent une transformation de leur métier, notamment du fait des réseaux sociaux (51%) et du Big Data (24%).
Les réseaux sociaux sont ainsi devenus un outil indispensable dans le métier, tandis que le Big Data est encore mal maîtrisé et relativement dépendant de la taille de la structure.

*Etude « Le recrutement dans tous ses états » réalisée par le cabinet de recrutement FoxRH. 623 professionnel.le.s du recrutement en entreprise ou cabinet ont été interrogé.e.s, via un questionnaire auto-administré, entre le 03/04/2017 et le 28/04/2017.

La vision du Groupe JLO pour des Ressources Humaines Responsables

Afin de mieux répondre aux projets RH de ses clients, le Groupe JLO est structuré de cinq marques complémentaires et spécialisées :

  • Diversité
  • Emploi
  • Santé au Travail 
  • Formation
  • Communication

Au fil des années, le Groupe a ainsi construit une offre pluridisciplinaire au service des collectifs de travail et de l’accompagnement individuel ; toujours dans un objectif de développement de la Qualité de Vie au Travail.

Publié le 26 juillet 2017 dans Recrutement

Contact Linkedin Twitter